Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de j. DRIOL
  • : à la mémoire de Bruno ROQUET le blog de anciens du CERP de Bergerac
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

8 janvier 2014 3 08 /01 /janvier /2014 12:14

Avant tout,  un grand Merci, à tous ceux qui ont participé  à la création de ce blog et à ceux qui ont contribué à l’enrichir.

Je viens de découvrir le site Miss AIR  et quel bonheur de nous faire revivre une des plus belles périodes de notre vie.

C’est aussi un bel Hommage que vous rendez ainsi à Mr PRIK, vous permettez  aussi  que le souvenir persiste, vous nous donnez la  possibilité  de renouer des contacts.

C’est aussi  le moyen d’apprendre que certains nous ont malheureusement  quittés mais aussi de perpétuer  le devoir de mémoire.

En 2013, soit 35 ans après mon passage à Bergerac, je découvre  l’histoire du Centre de parachutisme  de Bergerac.

Jusqu’à ce jour, personne ne m’avait parlé du parcours de Monsieur PRIK, directeur de centre de BERGERAC, de sa notoriété et de tout ce qu’il a apporté  au parachutisme sportif.

Je ne savais pas non plu que j’avais  pratiqué  le parachutisme en compagnie de sportifs  de haut niveau, de champions, et  que je côtoyais  les élites de cette activité sportive.

C’était  dans ce contexte, que j’ai débuté  à Bergerac en 1978.

En octobre 1977, j’effectue mon service militaire au 6° RPIMA de Mont de Marsan.

C’est  après mon 9° saut militaire, que le 6°RPIMA m’offre la possibilité de faire plusieurs stages de chute libre d’avril à Aout 1978.Nous étions placés durant ces stages sous l'autorité d'instructeurs militaires et en même temps conseillés par des instructeurs du centre.Zone de saut la cible Bergerac 

Mr PRIK sera mon instructeur, il  assurera ma progression  jusqu’aux 41° sauts  les (4 Tours).

Je débute donc  mon premier saut à Bergerac le 16 Avril 1978. (OAG, OAG/PT)

Incident de saut ventral sec le 19 avril 1978Le 1° OC : Incident de saut - Non Ouverture du dorsal    Un Ventral sec :

Le 19 Avril 1978 , j’effectue  mon premier saut à  ouverture commandé  OC 3s à 1100m , mon parachute un 6520 ne daigne pas s’ouvrir  et s’est après  9"2/10 de chute que j’ouvre le ventral ( tout cela filmé et enregistré à l’époque par Mr PRIK , j'ai pu revoir ma chute complète après retour à la base )

( Je revins  donc  au centre avec un dorsal , non ouvert  , La poignée était sortie et il était impossible de tirer plus du au  basculement des cônes qui coinçaient  les aiguilles .Pierre Gerbal était  à la base  lors de cet événement .

Cet incident me procura une petite notoriété au 6 °RPIMA  et un article dans le journal du régiment.

C'est Mr PRIK qui a très vite diagnostiqué la panne ( il m'a fait appuyer  sur la base du parachute , et ensuite les aiguilles se sont libérer facilement en tirant la poignée ) , il s'agissait d'un tassement de voile dans le bas du parachute  que j'avais malgré moi  provoqué en effectuant plusieurs  sorties  d'avion au sol  avant le saut  ( à  vouloir trop bien faire !!!!!!!!).

Mon parachute n'a même pas été déplié  complètement,  il a été remis en place : il était convenu que je devais sauter avec le lendemain matin. Le directeur, Mr Prik, dès l'ouverture de la base avait pris mon pépin et sauté avec (un 6520)  afin de vérifier lui même sa fiabilité (quelle  rigueur et quel  professionnalisme   !!!!!!!!!!).

J’obtiens mon BF4 au 32°saut en juin 78.

En   Aout 78,  je réalise une  4° session et dernière session à Bergerac : L’adjudant  FETICK  étant mon instructeur  j’ai failli obtenir mon BF5  à l’issue  de cette dernière période  avec un total de 53 sauts.

Voilà mon petit parcours à Bergerac : bien loin des prestigieux palmarès des " Bergeracois "  relativeurs  et voltigeurs .

J’ai gardé de mon passage à Bergerac :

-          Le souvenir de Chef  de centre : Mr PRIK  , un " Grand Homme " , rigoureux  mais  discret  et  " Paternaliste " dont les remarques ou conseils étaient précieux ( il ne m’a fait qu’une seule remontrance en toute discrétion , j’avais bien compris qu’il ne fallait pas que je renouvelle cette erreur .( Il l’avait dit …. vous aviez reconnu  votre erreur …..  l’incident était donc  clos et  on passait   à autre chose). 

-          L’ambiance familière qui y régnait, des instructeurs dévoués, une entraide  fréquente entre tous. Des  encouragements  et  conseils données par les plus expérimentés.

-           La personnalité du pilote Mr Martincourt , avec le broussard FBICX  " Le Tonton " (j’ai une photo de cette avion avec Martincourt  à l’intérieur. Cet avion ne figure pas sur le Blog ; je vous envoie la photo.

-          Le charisme de : L’adjudant  chef  FETICK, Militaire au  6 °RPIMA et Instructeur à Bergerac : un homme de caractère, de rigueur, bon vivant.  Une carapace qui laissait transparaitre beaucoup de sensibilité  et un sens profond du relationnel  et de l’amitié.

-          La joie de vivre et le tempérament de l’ " incontournable"  Pierre Gerbal : un homme  dont j’avais gardé la silhouette et le visage ancré dans la mémoire.

-           

Je me souviens  aussi

-          des anciens  de couleur lilas ( voir photo ) , du bruit que faisait la KP3.

-          du soin que  j’apportais  au pliage de l’olimpic et  des "vérifs "que l’on demandait  a certaines étapes du pliage (  réalisées  parfois par la gente féminine  ) ;   à l’opposé  , j’ai assisté à des pliages d’ailes qui me laissaient  perplexe (c’était un peu fourre-tout dans le sac !!!!!!!…)

-    des superbes combinaisons  portées par les  relativeurs , et de leur  préparation en équipes au sol  avant le  saut  pour la  réalisation des figures.

-          Des certains courants  variables en altitude qui nous amenaient  au dessus de la Dordogne  (lors d’un saut, j’ai même craint de me vautrer au milieu, pas toujours facile de rentrer en cible avec un olimpic .

-          Des non vu  a la binoculaire, a cause des nuages pendant l’exécution des sauts qui pénalisaient un peu la progression,  des attentes ( toujours trop longues ) d’éclaircies  mais aussi de la course  pour l’inscription dans les avions par forte affluence  afin de pouvoir réalisé 5 sauts dans la journée .

-          De la vidéo  Master of the Sky : durant les periodes d’attentes de sauts.

-          Du port  des moustaches ou bouc  par bon nombres de paras : un phénomène de mode ? un challenge entre eux ? la symbolique d’appartenance à un groupe ?,

En résumé : Une passion partagée avec des sensations et émotions fortes ; Des moments inoubliables dans une ambiance chaleureuse.

Je quitte Bergerac le 18Aout 1978, quitte le régiment du 6 RPIMA  pour revenir  dans ma région natale le Pas de Calais et retour à la vie professionnelle.

Une interruption de 4 années sans parachutisme,  puis le virus me reprend ,une opportunité de refaire une semaine de chute avec l’ANEG.

A Chalons sur Saône du 11 au 17 avril 1982 , instructeur Macaux  A bord du CESSNA 185 ,  je repars pour un OR 5" , je reprends  rapidement  quelques automatismes et après 9 sauts  je décroche le BF5  et commence les sauts de dérives ( Comme le dit si bien Pierrot Gerbal , ca revient vite , c’est comme le vélo) .

Carnet de saut N°27577 arrêté à 63 Sauts le 17 Avril 1982.

Depuis, j’ai arrêté le parachutisme  mais je  reste  et demeurerai  toujours avec l’esprit et les valeurs qui caractérisent  cette pratique sportive.

Amitiés

Marc vaillant - 13 résidence du cèdre bleu - 80100 abbeville -  Email : marcvaillant@@neuf.fr

 

  

PS :  j'ai oublié  d'ajouter une remarque : je trouve que dans le Blog , il manque  une page  sur  les  groupes de stages , peu de place est consacré la présence des militaires sur centre et notamment le  6°RPIMA qui à envoyé de nombreux stagiaires sur le site , qui à  fait de la publicité  pour inciter les appelés du régiment à venir pratiquer sur bergerac ( voir l'article de presse du régiment   A l'écoute du 6 la vie du 6 en pièce jointe ) .

la place qui est consacré au militaires est  celle  de la page de Philippe Mathieu qui ne donne pas une bonne image des paras militaires avec ses propos ( Figures incontournables des centres para, attirés autant par les anuités vite gagnées au sein des CEPS, que du plaisir de sauter, les militaires ont marqué la vie des centres., Rien que des regards durs, tristes parfois, absorbés qu’ils étaient par la volonté de la performance. Certains n’arrivaient pas à faire abstraction de leur environnement et donnaient l’impression de prolonger leur formation professionnelle  le week-end sur nos centres de loisirs. L’effet était accentué quand un gradé les accompagnait. Le vouvoiement pour eux était de rigueur, comme le tutoiement l’était pour nous, les « locaux civils ».Il y avait quand même des pointures, qui impressionnaient par leur carrure athlétique et leurs performances sportives. Leur mode d’expression s’apparentait plus à des aboiements qu’à des suggestions mezza vocce, du style Bordel ! Tu ramasses ton extracteur ! La fréquentation se passait bien, tout au plus pouvaient-il heurter les âmes sensibles par leurs relations exsangues d’empathie avec les débutants.)

 

Sans vouloir dénier complètement les propos de Philippe, un droit de réponse me parait nécessaire :

 j’ai côtoyé deux militaires de carrière qui du 6°RPIMA qui ont  sauté à Bergerac, l'adjudant Manté et l'Adjudant Chef Fétick qui été instructeurs à Bergerac : je peux vous garantir, que ces 2 paras ne ressemble, et n'ont pas du tout la personnalité caricatural que Philippe décrit. 

Chez les militaires,  et notamment les Paras  , qui quotidiennement adoptent  une discipline stricte , agissent avec une rigueur exemplaires dans ce qu'ils entreprennent  il faut aussi leurs attribués aussi d'autres valeurs qui sont les leurs ( l'amitié , la fraternité ...un para  est avant tout un frère ... , le respect , la solidarité, le gout de l'effort individuel et commun ) et que sous leur carapace se cache une sensibilité profonde et un cœur énorme )  

Ce sont ces valeurs qui m'ont été inculqué par ces militaires .Que ceux qui ont côtoyé FETICK me disent le contraire !!!!!!!!!!

 

J'aurai d'ailleurs apprécié qu'une page soit réservé sur ce site à FETICK , digne représentant  à la fois du 6° RPIMA   et du parachutisme sportif; quitte à la faire à son insu. J'ai d'ailleurs pu grâce au site récupérer une photo de Fétick en compagnie de JC Armaing elle compléterait ce merveilleux site, faut il attendre qu'il nous quitte pour lui consacré seulement à ce moment là un article dans le Blog.

 

Par ailleurs, je pense qu'une page " souvenirs-  en leur mémoire  "  mériterait de compléter le site : de perpétuer à jamais leur mémoire. ...........certains nous ont quitté et pas de page..... dommage ..... il serait possible de leur faire une pourtant 

 

Je laisse ceci à votre réflexion, à partager et demander les avis des autres si besoin. Je reste à votre disposition pour tous renseignements complémentaires 

N'hésiter pas à me contacter,  .... Vous pouvez bien entendu faire suivre ces propos à l'ensemble des participants  et  surtout à Philippe pour qu'il puisse comprendre ce que j'ai ressenti en parcourant sa page.  

 

Que ceux et celles qui me reconnaissent sur  ou ont souvenir de mon passage à bergerac , n'hésitent pas à me contacter ( un petit bonhomme d' 1,60m qui ne tenait pas en place en plus de l'incident de saut à mon premier OC ça laisse parfois quelques souvenirs, 

Amitiés 

Marc vaillant  03.22.24.91.02   ou 07.60.02.36.20 email  marcvaillant@@neuf.fr

 
Bergerac ..

Marc à l’ entrainement au sol ,  …. Oh le casque à cette époque !!

bergerac au dessus de la dordogne

Sous voile au dessus de la Dordogne .  Marc  , la cible c’est pas là   !!!!  

 Broussard F-BICX le Tonton pilote C Martincourt Bergerac  Le Broussard F.BICX «Le Tonton » et son pilote à la porte, C.Martincourt.

chute libre bergerac

 Marc Vaillant Bergerac 1978Marc  devant le broussardMarc  devant le broussardMarc  devant le broussardMarc vaillant

 

Groupe de stagiares du 6° RPIMA  composé du   Lieutenant Pons , Tuminaro, Ecarnot,  Jean Pierre , et Marc Vaillant .

marc cible a bergerac

 Marc avec l’olimpic Bleu Blanc Rouge : une belle voile par rapport au parachute militaire  .

journal_du_6RPIMA_du_19_avril_1978--.jpg

Photos jointes : bergerac au dessus de la Dordogne, Bergerac entrainement à la sortie d'avion, bergerac zone de saut vue du ciel, Broussard F-BICX  le Tonton pilote C Martincourt  Bergerac 78,

chute libre bergerac, journal du 6RPIMA du 19 avril 1978, Marc Vaillant Bergerac 1978, stage de chute libre groupe du 6°RPIMA marc vaillant  a bergerac 1978, Zone de saut _ la cible _  Bergerac

stage de ..Equipe feminine de Bergerac au championat de france de par

 Equipe féminine de Bergerac  aux championnats de France de parachutisme 1971 ViCHY

Equipe de Bergerac au Championat de france de Parchutisme 1

quipe de Bergerac aux Championats de France de Parchutisme 1971 Vichy : Patrick Azarian 7eme à partir de la gauche

Doc : Patrick Azarian

Partager cet article
Repost0

commentaires