Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de j. DRIOL
  • : à la mémoire de Bruno ROQUET le blog de anciens du CERP de Bergerac
  • Contact

Texte Libre

Recherche

Texte Libre

9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 11:09

 Un grand bonjour à tous de la part de Michel Korline dit KouKou,

il nous envoie sa poésie photographique Thaîlandaise

P1020398 - copie

B Roquet
En fouillant dans mon ordinateur, je suis tombé sur une photo de "podium voltige et combiné" en compagnie de Bruno Roquet et de Gaby Verpillot.

Il me semble que cette photo a été prise à la suite de la 1ère Coupe des Alpes en Autriche en 1976 (siècle dernier)

En tout cas, fort émouvant.

Dans mes cartons, j'ai également un film super 8 des premiers vols de pente à Mieussy où Bruno figure en bonne place. Que de chutes et de gamelles nous avons vécues !


La Thaïlande comme je l'aime‏

Bangkok. Il est 22 heures, heure locale,
    
La température est encore proche de celle qui occupe mes longues journées, température que tu dois certainement connaître. Pour traiter mon courrier, je suis GetAttachment[3]confortablement installé blotti dans le canapé de l'hôtel avec en bruit de fond deux femmes exubérantes s'échangeant leurs points de vue qui, de mon propre avis, concernent le bébé qui gazouille dans le landau grinçant sous le va-et-vient permanent des moustiques qui entament leur repas.
   
Curieuse impression que celle que je ressens. Tout est à portée de main, à portée de regards. Les odeurs palpitent au rythme de mes pas et me conduisent parfois dans des endroits qui semblent si peu fréquentables (je ne parle pas des quartiers chauds, bien sûr!)
   
Et pourtant, là est l'essence de mes échanges, la force des sourires partagés associés à quelques connaissances de la langue thaï. Tous est comme je l'imaginais. Tout est enrobé de clairvoyance. Tout est à sa place, rien n'a changé, rien n'a bougé. La moindre deGetAttachment[4]mande, le moindre partage sont sujets à quelques plaisanteries, à quelques rires et parfois bien plus. L'appareil photo fait le reste, tout simplement et traque inlassablement un pan de mur ou une esquisse de sourire.
   
Je me délecte de ces moments qui ralentissent mon temps et qui s'attardent sur celui des autres. Il me procure parfois d'intenses satisfactions tant j'ai l'impression d'être chez moi. Ce pays est un miroir, miroir d'une enfance qui a pris naissance en Asie et qui semble se poursuivre sous une forme que je connaissais si peu. Etre entier avec soi-même, même lorsque l'esquisse de la solitude s'invite, parfois, peut-être pour me faire oublier certaines vérités enfouies depuis si longtemps dans ces terres rougies par le soleil et ravinées parfois par les pluies torrentielles.
   
Voila en quelques mots les prémices d'une nouvelle année... qui s'annoncent sous les meilleures auspices.


    Koukou


Pour le pavot, ce sera plus difficile d'en rapporter...
Bises thaï
Michel




 

Partager cet article
Repost0

commentaires

J
<br /> Salut Michel<br /> Merci de cette belle photo du podium ,je crois voltige, de Zell am Zee.cette année la il y avait Jean mich aussi et on avaitfait la route dans sa volvo verte ,siges oranges , de l époque ,Dede nous<br /> avait sélectionne ,on sautait d' alouette 3'on y est retourne l année suivante avec Trontron,et on sautait de Bell Huey.<br /> Heureux de tes nouvelles en Thailande<br /> Amitiés<br /> Jacques<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Michel, ton témoignage est magnifique de poésie, de sensualité, de toutes ces émotiions qui procèdent d'une âme sensible à la beauté de la création. Merci de cette ambiance retranscrite avec<br /> délicatesse....<br /> Ton nom me dit quelque chose. Fréquentais-tu le para-club de Roumanières ou celui de Royan de 1975 à 1979<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Sympa !<br /> <br /> Amitiés,<br /> <br /> Michel<br /> <br /> <br />
Répondre